L’oignon rose de Menton, exemple type de circuit court, gagne le statut de Sentinelle Slow Food

Ce produit, ne répondant pas aux caractéristiques requises par la production industrielle de masse, mais ayant au contraire besoin d’être consommé localement, doit être défendu et protégé

 

Le 9 Juillet prochain, à l’occasion de la Fête de l’oignon qui se tiendra à Menton, Esplanade Francis Palmero, de 9h00 à 23h00, organisée par un collectif qui regroupe des approches et des compétences diversifiées au service de la sauvegarde de l’oignon rose de Menton, la Sentinelle dédiée à ce produit sera officiellement lancé.

 

Depuis que l’on en a ressemé des graines, grâce aux semenciers, jardiniers et maraîchers qui se sont engagés dans sa culture, cet oignon suscite un fort engouement auprès des autres maraîchers de la région qui se sont mis à le cultiver, et l’enthousiasme des consommateurs qui l’apprécient pour sa taille et sa couleur autant que pour son goût.

La Sentinelle de l’oignon rose de Menton sera officiellement lancée et rejoindra les 22 autres projets Slow Food en faveur de la biodiversité alimentaire déjà en cours en France.

.

 

Des représentants de Slow Food en France seront présents à l’occasion de la Fête de l’oignon rose de Menton, et notamment Juliette Helson, coordinatrice de Slow Food Paris Terroir du Monde, sur un stand partagé par Slow Food en France et deux groupes Slow Food de la voisine Riviera Ligure (Slow Food Riviera dei Fiori Alpi Marittime et Slow Food Val Nervia – Otto Luoghi).

La variété

L’Oignon Rose de Menton est un légume bulbe, pouvant être de taille moyenne à grosse. Il est légèrement aplati sur les deux faces. La couleur de ses écailles extérieures est rose, devenant blanc plus à l’intérieur. Le goût est plus doux que beaucoup d’oignons même s’il garde un peu de piquant, modeste.

Le territoire

Bien que résistant aux rigueurs hivernales modérées, c’est un oignon qui est bien adapté aux températures douces de la zone littorale du sud-est du département des Alpes Maritimes.

La culture

Les semis sont effectués traditionnellement à la pleine lune d’Août, sur un sol vivant riche en matières organiques (mais sans fumier). Les plants, de la grosseur d’un crayon à papier, sont repiqués en début d’automne espacés de 10cm en tous sens. Ils sont éclaircis au fur et à mesure de leur développement. Un désherbage manuel, surtout en début de développement, permet d’éviter une compétition avec les adventices. Les parcelles d’Oignon Rose de Menton seront bien ensoleillées. L’arrosage sera modéré: au semis et/ou à la transplantation et, pour les porte-graines, à la floraison-formation des graines. Ces bonnes pratiques permettent à l’Oignon Rose de Menton de se développer sainement, biologiquement.

Récolte et conservation

Arrachage et entreposage seront faits avec précaution, ces oignons étant sensibles aux chocs. L’Oignon Rose de Menton n’est pas un oignon de garde. Il est à consommer pendant l’été. Ses écailles charnues, riches en eau et en sucre ne lui permettent pas une longue conservation. De fait, sa consommation locale évite les chocs et altérations dus au transport sur de longues distances.

L’importance de la Sentinelle

« Du fait de sa conservation limitée, l’oignon rose de Menton est typiquement un produit qui doit être consommé dans sa zone de production, exemple type de circuit court » déclare Joël Besnard, co-président de la Maison des Semences Paysannes Maralpines et référent de la Sentinelle Slow Food. « Au fil des années, cet oignon a été délaissé au profit de variétés à longue conservation. Ce sont donc bien les exploitations maraichères locales, de tailles petites à moyennes, qu’il faut soutenir. En ce qui concerne la Sentinelle, en plus de l’autocertification effectuée à l’aide de l’outil de l’étiquetage narratif, Slow Food peut apporter son soutien à la mise en œuvre d’une initiative de certification participative. »

 

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Joël Besnard

Coordinateur de la Sentinelle Slow Food de l’oignon rose de Menton

[email protected]

Le projet des Sentinelles Slow Food soutient les produits de qualité qui risquent de disparaître, protège les territoires et les écosystèmes uniques, valorise les méthodes de transformation traditionnelles et sauvegarde les espèces autochtones ainsi que les variétés végétales locales. Aujourd’hui, plus de 14 000 producteurs sont engagés dans près de 650 Sentinelles à travers le monde.

Slow Food est un réseau international de communautés locales fondé en 1989 pour empêcher la disparition des cultures et des traditions culinaires locales, et enrayer l’expansion de la culture fast-food. Depuis, Slow Food a pris l’ampleur d’un mouvement mondial réunissant des millions de personnes dans plus de 160 pays et œuvrant pour que chacun ait accès à une alimentation bonne, saine et équitable. Slow Food est l’organisation coordinatrice chargée de diriger l’ensemble du mouvement.

 

  • Did you learn something new from this page?
  • yesno