Les membres de l’Alliance Slow Food des chefs se retrouvent à Bruxelles pour définir l’avenir des systèmes alimentaires durables dans les cantines et restaurants

Des participants venus d’Italie, Espagne, Allemagne, France, Grèce et Belgique

Des cheffes et chefs de plusieurs pays européens comme la France, la Grèce, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et la Belgique vont se retrouver du 26 au 29 novembre à Bruxelles pour partager leur expérience, apprendre de nouvelles méthodes de cuisine et visiter des établissements locaux. Les chefs et cheffes en question sont tous membres de l’Alliance Slow Food des chefs, vaste réseau mondial constitué pour défendre la biodiversité alimentaire, éduquer les consommateurs et défendre un système alimentaire plus durable. Slow Food souhaite promouvoir des synergies entre les professionnels de l’alimentation issus de différentes origines et styles de cuisine, afin d’atteindre un but commun : lancer un mouvement de cuisines durables, engagées à préserver les territoires, la biodiversité, les bons produits qui ont besoin d’être protégés, combattre le gaspillage, récupérer, recycler, combattre la crise climatique et promouvoir la solidarité. Ces chefs et cheffes œuvrent à sensibiliser au sein de l’industrie de la restauration sur les défis des petits agriculteurs et des artisans de l’alimentation, qui protègent la biodiversité alimentaire et s’occupent d’environnements fragiles et marginaux au quotidien. Le projet diffuse également des savoirs auprès des cuisiniers et des consommateurs.

En promouvant cet échange, différentes personnalités se retrouvent à Bruxelles pendant 4 jours d’évènements et d’ateliers. Les principaux sujets mis en lumière seront la transformation du poisson, la panification, la fermentation alimentaire, le gaspillage alimentaire et la Slow Food Coffee Coalition, un réseau ouvert unissant tous les acteurs de la filière du café, des cultivateurs aux consommateurs, qui souhaitent travailler de manière collaborative pour un café bon, propre et juste pour tous. Avec la coopérative Nourrir l’Avenir, les participants s’interrogeront également sur les principaux défis pour les restaurants et cantines, afin de remodeler le système alimentaire et influencer les habitudes alimentaires des consommateurs.

Le Garage à manger accueillera également un dîner collaboratif rassemblant 13 cuisinières et cuisiniers de six pays européens le 28 novembre. En plus du repas en 6 services, les participants auront la chance d’en apprendre davantage sur Slow Food et l’Alliance des chefs en Belgique.

Les recettes de cet évènement contribueront à soutenir les initiatives de Slow Food en Belgique.

Cuisiniers européens invités :

Grèce – Jotta Polychronidou, Thessalonikki

Allemagne – Katharina Bäcker, the Beet Root, Frankfort

Espagne – Vanesa Bustos, Valence

Italie – Bartolo Calderone, Capperi, Bordeaux

France – Philippe Enee, Joey Enee et Françoise Auvray, Nourrir l’Avenir

Belgique – Georges Athanassopoulos, Màloma

Belgique – Rodolph De Geynst

Belgique – Damien Bouchery, Bouchery

Belgique – Grégoire Gillard, Barge

Belgique – Sophie & Marie Marconi, Chabrol

Belgique – Ugo Federico et Francesco Curie, Racines

Belgique – Benjamin Rauwel, Ivresse et Le Dillens

Belgique – Denis Delchampe, Le Tournant

Belgique – Diamantis Kalogerinis, La Buvette

Belgique – France Cardonnel et Sarah El Mountain, Mazette

Ces quatre jours d’échange sont financés par l’Union européenne, dans le cadre du programme LIFE

 

  • Did you learn something new from this page?
  • yesno