Edie Mukiibi, jeune agronome ougandais, vient d’être nommé Vice-président international de Slow Food

À l’occasion de la récente réunion du Comité Executif de Slow Food, Edie Mukiibi a été nommé vice-président de Slow Food International (rôle qu’il partage avec la chef et activiste américaine Alice Waters, qui avait déjà été reconfirmée en 2012).

En l’annonçant, le président Carlo Petrini a voulu souligner que cette nomination exprime l’engagement de l’organisation en Afrique : «Il y a quelques années, nous avons semé les premiers graines de l’ambitieux projet de créer 1 000 jardins potagers sur le continent africain. Un objectif largement atteint aujourd’hui, grâce à la mobilisation du réseau Slow Food impliquant plus de 50.000 personnes, y compris agriculteurs, agronomes, étudiants et enseignants de 30 pays africains. Ce scénario nous permet de relancer un nouveau défi,          10 000 jardins en Afrique. Derrière ce zéro supplémentaire il y a une vision, qui vise à créer un réseau de jeunes leaders africains capables de prendre en main la politique agricole et d’affirmer la souveraineté alimentaire à travers le continent ».

Edie Mukiibi est âgé de 28 ans et depuis 2012 il est membre du Comité Exécutif de Slow Food. Il vit et travaille en Ouganda, où il a créé un groupe de jeunes passionnés et il travaille à côtés des communautés paysannes en joignant même celles des villages les plus reculés, grâce à une utilisation novatrice des nouveaux médias en Afrique, spécialement la radio et les téléphones mobiles. En particulier, il a réalisé dans son pays 75 jardins et deux Sentinelles, et il est également actif sur l’Arche du goût. Depuis 2006, il travaille sur un projet qui aide les enfants dans les zones rurales à produire leur propre nourriture d’une manière durable. Edie propose un nouveau modèle de coopération qui souvent, comme il dit, est basé pas seulement sur les donations en argent, mais sur la coopération et l’échange de services.

« Je suis heureux de jouer un rôle actif de leadership, afin de continuer à développer les activités du réseau en Afrique. Cet objectif sera atteint grâce à l’appui et à la collaboration des dirigeants africains de Slow Food, dans les 30 pays dans lesquels nous opérons. Le temps est venu pour nous les Africains de prendre en main notre nourriture et de promouvoir notre gastronomie, de renforcer nos systèmes alimentaires traditionnels et défendre la biodiversité de nos produits par le biais des communautés locales ».

La nomination d’Edie Mukiibi à vice-président international de Slow Food intervient à la veille de “Slow Food for Africa” événement qui aura lieu à Milan en Italie à la présence de Carlo Petrini (Président de Slow Food), José Graziano da Silva (Directeur général de la FAO), Cécile Kyenge (Ministre italien de l’intégration), six représentants africains (John Kariuki et Eunice Njoroge du Kenya, Edie Mukiibi et John Wanyu de l’Ouganda, Bineta Diallo du Sénégal et Mariam Ouattara de la Côte-d’Ivoire) et 450 sympathisants et amis du projet (journalistes, entrepreneurs, acteurs, réalisateurs, leaders et membres de Slow Food) . L’événement sera diffusé en directe le lundi 17 Février à partir de 18 heures jusqu’à 20 heures (à la page web www.slowfood.it et www.fondazioneslowfood.it.) Le lendemain, l’enregistrement complet en vidéo sera disponible sur ​​old.slowfood.com www.slowfoodfoundation.org

  • Did you learn something new from this page?
  • yesno