Dacian Cioloş, Commissaire européen à l’Agriculture et au Développement rural, inaugure la nouvelle année universitaire de l’Université des Sciences Gastronomiques de Bra, en Italie

Le commissaire européen à l’Agriculture et au Développement rural, Dacian Cioloş, a inauguré l’année académique de l’Université des Sciences Gastronomiques de Slow Food (UNISG) ce vendredi à Bra, en Italie. Le commissaire a été rejoint au cours de l’événement par le président de Slow Food International, Carlo Petrini, et par les étudiants de l’université. À cette occasion, l’accent a été mis sur la Politique Agricole Commune (PAC) ainsi que sur le système de subventions et de politiques agricoles de l’U.E., destiné à être réformé en 2014.
«C’est avec beaucoup de plaisir que je prends part à l’inauguration de la nouvelle année académique de l’Université des Sciences Gastronomiques, a déclaré M. Cioloş. Agronomie et gastronomie sont étroitement liées ; les choix que nous faisons concernant  l’une influencent la qualité de l’autre. C’est pour cette raison que les projets comme ceux de l’université sont si importants et si complémentaires à la PAC. Ils renforcent l’orientation que nous souhaitons donner à la PAC en soutenant l’organisation de la production, le développement durable, la qualité et la promotion des produits agricoles. Voilà les clefs de la croissance et de l’emploi de demain. »

Le président de Slow Food, Carlo Petrini, a partagé le sentiment de M. Cioloş sur l’importance de préserver les futurs revenus de l’agriculture, soulignant en particulier l’importance de protéger la production à petite échelle. « L’avenir des petites communautés agricoles, qui jouent un rôle fondamental dans la défense des paysages et d’écosystèmes uniques, est en danger », a-t-il déclaré. Les politiques actuelles concernant le développement rural se sont montrées inefficaces et incapables de à satisfaire les besoins de ces communautés. Les populations vieillissent de plus en plus et la présence de jeunes dans le secteur agricole ne cesse de diminuer. » Entre 2000 et 2007, le nombre d’agriculteurs européens de moins de 35 ans a considérablement diminué, et le nombre de jeunes choisissant de travailler dans l’agriculture a chuté de 42%. « L’abandon des zones rurales conduit à un déclin social ainsi qu’à de grosses pertes en matière de biodiversité et de production alimentaire de qualité » –  a souligné Petrini.
« Pour faire place au changement, l’agriculture a besoin de nouveaux paradigmes qui prennent en considération à la fois les connaissances scientifiques et les savoirs traditionnels. Telle a été la mission de Slow Food et du réseau Terra Madre, guidant le travail de l’UNISG. »

Depuis son ouverture officielle, il y a huit ans, plus de 1000 étudiants venus de 60 pays différents ont assisté aux cours de l’Université des Sciences Gastronomiques. À ce jour, 74% des jeunes diplômés ont un emploi, et environ 60% des diplômés en trouvent un dans les deux mois suivant la fin de leur cursus.
M. Cioloş et M. Petrini ont tous les deux souligné l’importance de la nourriture ainsi que les conséquences culturelles, environnementales, sociales, politiques et économiques qu’engendre la production alimentaire. L’extraordinaire complexité de la culture alimentaire est également la base des études proposées dans cette à l’Université. Les futures politiques agricoles doivent représenter cette complexité et impliquer activement tous les membres de la société civile, des producteurs aux co-producteurs (consommateurs conscients).
Avant la fin de la cérémonie, le commissaire a répondu à une série de questions posées par les étudiants sur des sujets pertinents : les politiques agricoles de l’Europe et l’environnement, la diversification des politiques dans les zones isolées et le phénomène du land grabbing (accaparement des terres) en Afrique. Dans ses réponses, Dacian Cioloş a appelé à une approche d’unité à travers la diversité. « Il est nécessaire d’avoir des objectifs et des priorités en commun, mais la façon de les implémenter doit dépendre des spécificités régionales », a-t-il déclaré.
www.unisg.it
old.slowfood.com

Slow Food International Service de Presse
Paola Nano – [email protected] – 329 8321285
Université de Sciences Gastronomiques Service Communication
Alessandra Abbona – [email protected] – 0172 458507 – 329 9079183

 

  • Did you learn something new from this page?
  • yesno