Cheese 2015 : franc succès de la dixième édition

Un nouvel élan pour Slow Food dans la poursuite de ses combats.

La 10ème édition de Cheese, la biennale de Slow Food dédiée au lait sous toutes ses formes, se conclut sur le bilan très positif de 270 miles visiteurs, dont 30% venant de l’étranger. Plus de 300 producteurs provenant d’une trentaine de pays et de tous les continents ont animé les rues et régalé les visiteurs de leurs produits laitiers. L’enthousiasme des visiteurs s’est manifesté pour les fromages exposés, y compris pour les plus éloignés de la culture du public local comme les Sentinelles du Skyr traditionnel islandais, du Geitost artisanal du Sognefjord (Norvège) ou encore du fromage vert de Tcherni Vit (Bulgarie).

Des conférences et rencontres organisés à Cheese sont clairement ressortis les thèmes politiques sur lesquels Slow Food a travaillé et continuera à s’engager dans le futur.

  • La campagne pour défendre le lait cru, thématique centrale des premières éditions de Cheese, a atteint des résultats significatifs, tant et si bien que le réseau de producteurs de fromages au lait cru compte désormais des représentants de pays comme l’Afrique du Sud, le Brésil ou l’Argentine.
  • La pétition contre l’utilisation du lait en poudre et autres dérivés du lait dans la fabrication des fromages a rencontré une mobilisation importante des visiteurs et le nombre de signatures se porte à 150 000 à l’issue de la biennale.
  • La présence à Cheese de nombreux jeunes éleveurs et producteurs de fromages est un encouragement pour Slow Food à poursuivre son engagement pour que perdurent les activités agricoles dans les montagnes sur le moyen et le long terme.
  • L’Arche du Goût a accueilli à son bord de nouveaux produits signalés par les visiteurs de la manifestation eux-mêmes, signe que la constitution d’un catalogue de la biodiversité alimentaire rencontre la sensibilité de nombreux consommateurs.
  • Les activités organisées à la Maison de la Biodiversité ont permis de sensibiliser le public sur le rôle essentiel que jouent les sols et l’alimentation des animaux dans la qualité et la diversité des laits et des fromages.
  • Les représentants de la société civile, syndicat agricole et presse ont apporté de nouvelles perspectives au débat sur le TTIP (Partenariat transatlantique de Commerce et d’investissement), en soulignant qu’il est essentiel de se demander pour qui / pour quoi nous faisons ce traité, dans la mesure où ce n’est pas pour la croissance de l’économie, la protection de l’environnement ou le bien-être des peuples. Ils ont par ailleurs insisté sur le fait que, au-delà des modifications du contenu de nos assiettes, ce traité préfigure une mutation profonde du système agricole, avec toutes ses conséquences environnementales, sociales et sociétales.
  • La conférence sur la fin des quotas laitiers en Europe a mis en lumière les variations permanentes du prix du lait et sa transformation en marchandise, soumise aux règles du commerce mondial et à la spéculation. Face à cet état de fait, les intervenants ont convenu de la nécessité du retour à une forme de régulation de la production laitière, à défaut de quoi ni les petits éleveurs ni les territoires, notamment ceux des écosystèmes fragiles des montagnes, ne sortiront indemnes de l’industrialisation de la filière.

Cheese est rendu possible grâce à l’engagement d’entreprises qui croient en l’avenir d’un secteur laitier de qualité, parmi lesquelles figurent ses Partenaires officiels : Consorzio Parmigiano Reggiano, Lurisia, Pastificio Di Martino, Radeberger Gruppe Italia. 

La dixième édition de Cheese, la biennale internationale dédiée au lait sous toutes ses formes, qui a donné naissance à un réseau international de fromagers et d’artisans, a eu lieu du 18 au 21 septembre 2015 à Bra (Piémont, Italie).

Pour en savoir plus, contactez le Service de presse de Slow Food International :

Paola Nano, +39 329 8321285, [email protected]

Ville de Bra : Raffaele Grillo – Elena Martini, +39 0172 438278, [email protected]
 old.slowfood.com –  www.comune.bra.cn.it 

Slow Food rassemble plus d’un million d’individus passionnés et dédiés à l’alimentation bonne, propre et juste: chefs, jeunes, activistes, exploitants, pêcheurs, experts et universitaires en plus de 158 pays. Le réseau compte 100 000 membres Slow Food rattachés à 1500 antennes locales du monde entier (appelées Conviviums) qui contribuent au mouvement grâce aux adhésions, mais aussi aux événements et campagnes qu’elles organisent sans oublier les 2 500 communautés nourricières Terra Madre qui produisent, à petite échelle et de manière durable, des aliments de qualité.

  • Did you learn something new from this page?
  • yesno