À la découverte des richesses de l’Asie et de l’Océanie au Salone del Gusto et Terra Madre

Plus de 250 agriculteurs, artisans, chefs et jeunes venus d’Asie et d’Océanie se retrouveront au Salone del Gusto et Terra Madre pour participer à un éventail d’activités ayant pour but de présenter la riche biodiversité de leurs régions. La délégation sera présente sur le Marché international, à travers les stands de ses Sentinelles Slow Food et à encore bien d’autres produits, ainsi que dans de nombreux Ateliers du Goût, conférences, activités pédagogiques et sur une zone dédiée à la biodiversité. Une partie de ces 250 délégués participera également au Congrès international Slow Food ; une rencontre cruciale pour les dirigeants de Slow Food et Terra Madre du monde entier organisée tous les quatre ans, durant laquelle les corps dirigeants sont élus et les décisions concernant la stratégie de développement de Slow Food, du réseau Terra Madre et des projets pour défendre la biodiversité sont prises.

L’Asie et l’Océanie seront mises en valeur sur le Marché par le biais de plusieurs Sentinelles Slow Food: le Poivre noir de Rimbàs de Malaisie, cultivé traditionnellement par le peuple autochtone des Ibans; le Raisin sec Abjosh d’Herat en Afghanistan cultivé depuis plus de 500 ans; le riz Basmati Dehradun d’Inde, cultivé selon des techniques traditionnelles au pied de l’Himalaya; l’Unzen Takan, un légume japonais dont les feuilles symbolisent l’identité et la gastronomie locale; et le Taro et l’igname de l’île de Lifou, deux tubercules composant depuis toujours le régime alimentaire quotidien des Kanaks.

De nombreux produits de l’Arche du Goût, le catalogue initié par Slow Food qui rassemble les petites productions menacées par l’agriculture industrielle, la dégradation environnementale et l’homogénéisation, seront également présents : le Thé des forêts montagneuses de Pu’er en Chine, cultivé selon une méthode traditionnelle dans l’un des écosystèmes les plus variés de la planète, le sel de mer de Kusamba en Indonésie, riche en minéraux naturels issus de bancs de sable et d’eaux cristallines, trois variétés de riz des Philippines et, enfin, le miel toutes fleurs de forêt en Inde, réputé pour ses diverses qualités et ses méthodes de récolte durables. Trouvez plus d’informations à propos du miel de forêt.

Le voyage à la découverte de la riche biodiversité agricole de l’Asie et de l’Océanie continue dans l’espace d’exposition dédié aux quatre produits entrant dans le régime alimentaire quotidien de milliards d’individus : le millet, le riz, les épices et les tubercules. Cette zone est une occasion de découvrir la diversité de ces produits. Les visiteurs ont également la chance d’en apprendre davantage sur le Marché de la terre de Bombay, le premier d’Asie. Chaque dimanche, le marché relie la ville de Bombay et les fermiers Bio de tout l’état de Maharashtra et offre ainsi un accès aux fruits et légumes frais certifiés Bio, en provenance directe des fermes.

Le Salone del Gusto et Terra Madre accueille cette année une nouveauté, la Cuisine Internationale : chaque jour, des chefs réputés venus d’Australie, du Bhoutan, de Chine, d’Inde, du Japon, de Malaisie, du Sri Lanka, de divers pays d’Afrique et du Moyen Orient se relaieront pour cuisiner des plats traditionnels pour les visiteurs de l’événement. 

Les délégués Slow Food de la Corée du Sud auront à disposition une cuisine sur leur propre stand. Cet espace sera l’occasion pour les visiteurs de participer aux démonstrations de cuisine Bouddhiste et de découvrir les concepts traditionnels coréens de nourriture médicinale.

Comme toujours, l’éducation alimentaire, qu’elle passe par les Ateliers du Goût ou les activités pédagogiques, joue un rôle important dans les événements organisés par Slow Food. Cette année, les visiteurs pourront saisir l’importance des épices, à la fois en cuisine et pour la santé, grâce à l’expertise du célèbre chef Manjit Singh Gill dans l’Atelier du Goût Spices of India (Épices d’Inde). Pour en savoir plus sur l’histoire des épices et leur commerce entre l’Asie et l’Europe, petits et grands pourront participer à trois ateliers organisés par l’équipe de Slow Food Education.

Le Salone del Gusto et Terra Madre consacre également une place importante à l’échange d’informations, d’expériences et de savoirs d’experts sur tous les aspects ayant trait à la justice alimentaire et sociale. Phrang Roy, du Partenariat Autochtone pour la Biodiversité Agricole et la Souveraineté Alimentaire, animera la conférence Indigenous Peoples and Local Food Sovereignty (Peuples autochtones et souveraineté alimentaire) et sensibilisera le public sur l’importance du soutien aux droits des peuples autochtones et aux conséquences négatives de la mondialisation, du changement climatique et des programmes d’aide alimentaire sur leur droit à la souveraineté alimentaire et sur la préservation de leurs savoir-faire. La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (DNUDPA) sera également présentée lors de cette conférence par le Dr. Mirna Cunningham, présidente de l’Instance permanente sur les questions autochtones des Nations Unies. La conférence sur les questions autochtones aura lieu le vendredi 26 octobre à midi. La conférence Traditional Rices in Asia and Oceania (Riz traditionnels en Asie et Océanie) rassemblera des producteurs de riz des Philippines, de Corée du Sud, d’Indonésie et de Malaisie pour explorer la riche diversité des variétés de riz et la manière dont leur culture est intrinsèquement liée à la culture populaire, à la spiritualité et au mode de vie des communautés. Pour en savoir plus sur la biodiversité du riz en Asie et Océanie cliquez ici.

La conférence The Grassroots of the Revolution : Edible Education (Les Racines de la Révolution : Éducation gourmande), abordera le problème urgent de l’éducation alimentaire de la jeunesse actuelle, grâce aux interventions de Namrata Bali de la SEWA Academy, une association indienne de travailleuses indépendantes, et d’Hayu Patria d’Indonésie.

Une attention spéciale sera accordée au Japon et aux efforts menés pour reconstruire les communautés et activités après le tremblement de terre et le tsunami qui ont frappé le pays l’année dernière. Slow Food Japon occupera un stand sur le Marché, où elle présentera ses projets de soutien aux producteurs et aux agriculteurs travaillant pour assurer la survie des variétés locales de légumes et des recettes traditionnelles. Plusieurs Communautés de la nourriture japonaises de Terra Madre se réuniront au Salone del Gusto et Terra Madre pour partager leurs expériences et rencontrer des producteurs du monde entier : la Communauté pour la protection des abeilles mellifères autochtones du Japon, les Apiculteurs de Ginza et Sendai, les Éleveurs de vaches Tankaku, les Cultivateurs de radis d’Akka et les Producteurs du légume Unzen Takana.

Dans sa conférence How The Yamagata Community Came Together to Save Its Biodiversity (Sauver sa biodiversité : l’exemple de la communauté de Yamagata), le réalisateur Watanabe Satoshi présentera son documentaire Reviving Recipes (Recettes ressuscitées), racontant l’histoire du chef Masayuki Okuda, de la jeunesse de Yamagata et du professeur Egashira Hiroaki, ayant rassemblé une communauté dans la sauvegarde de sa biodiversité gastronomique. Yamagata est l’une des préfectures de l’île d’Honshu, l’une des plus grandes de l’archipel japonais, et berceau de variétés traditionnelles de riz, du radis zusayama et du concombre tonojima, entre autres produits..

Deux Ateliers du Goût seront dédiés au Japon :

Le premier : Hakko No Sato: Japanese Fermentation (Hakko No Sato : la fermentation à la japonaise) le 26 octobre, verra Terada Masaru de Terada-Honke, l’un des producteurs historiques de saké basé à Kozaki, présenter ses sakés Daigo no Shizuku, produits selon une technique ancienne. Les sakés seront servis en accord avec des plats traditionnels à base de savoureux koji et lie de saké préparés par d’autres acteurs de cette petite communauté. Le 28 octobre, la région de Tohoku sera à l’honneur dans l’atelier Tohoku’s Sakes (Tohoku et ses sakés), durant lequel les participants pourront déguster différents sakés de Ninki’ichi, Otokoyama, Hoyo et Urakasumi, présentés par Haruo Matsuzaki, un critique influent  spécialiste du saké; les sakés seront dégustés accompagnés de mets typiques choisis par Nami Fukutome, journaliste gastronomique et experte en sakés. L’atelier est organisé en collaboration avec les Conviviums Slow Food de Fukushima, Miyagi et Kesennuma.

Pour terminer, deux dîners spéciaux auront lieu les 26 et 27 octobre : une opportunité rare de goûter à 12 sakés différents, associés à un menu spécial préparé par le chef Takashi Kido. Le chef Kido est un adepte de l’école traditionnelle japonaise qui a voyagé en Espagne pour apprendre les techniques culinaires modernes. Il a ensuite ouvert son restaurant, le KIDO-ism à Turin, où il une approche fusion inimitable. Pour en apprendre davantage sur les dîners : [email protected]

Retrouvez les détails du surprenant programme de cette année et achetez vos billets pour l’événement sur:  http://bit.ly/Ooz3Df   

Les tickets d’entrée sont en vente içi: http://bit.ly/O4bTwJ

Suivez nous sur Facebook  Facebook.com/salonedelgustoterramadre et Twitter #SaloneDelGusto

Salone del Gusto and Terra Madre Press Office:
c/o Slow Food: Tel. +39 0172 419645  [email protected]  [email protected]
c/o Regione Piemonte: Tel. +39 011 4322549 [email protected]
c/o Comune di Torino: Tel. +39 011 4423606 [email protected]
old.slowfood.com

  • Did you learn something new from this page?
  • yesno